La chirurgie digestive et viscérale concerne :tl_files/contenu/vivaltochp/icono medicale/CHIRURGIE/Chirurgie Digestive et viscerale/101748291.jpg

- les organes creux du type digestif : œsophage, estomac, duodénum, intestin grêle, appendice, côlon, rectum, anus,
- les organes abdomino-pelviens et endocriniens : vésicule, voies biliaires, foie, rate, ganglions, rein, vessie, utérus, ovaires, pancréas, thyroïde, parathyroïdes, surrénales,
- les interventions de la paroi abdominale (hernies, éventrations, plasties abdominales…),
- les interventions pour obésité (anneaux, bypass, …).

Techniquement, il existe plusieurs voies d'abord :

• la voie classique, dite à «ciel ouvert» : ouverture de la cavité abdominale et/ou thoracique.
• la voie cœlioscopique, qui est une technique mini-invasive, qui permet de pratiquer les interventions, grâce à la création d'un espace de travail par insufflation de dioxyde de carbone dans la cavité abdominale, et d’introduire une caméra et les différents instruments par un ou plusieurs orifices. Cette technique s’applique en routine à la chirurgie de la vésicule, des hernies, du colon, du rectum…
• les voies d'abord endo-luminales qui utilisent les orifices naturels ;  par exemple pour le traitement des hémorroïdes, l'exérèse de certaines tumeurs du rectum, la chirurgie des voies biliaires (calculs, tumeurs) conjointement avec les gastro-entérologues interventionnels.


La meilleure prise en charge du patient :

• L’équipe de chirurgie digestive du CHP Saint-Grégoire est composée de six chirurgiens accrédités*, qui tl_files/contenu/vivaltochp/icono medicale/CHIRURGIE/Chirurgie Digestive et viscerale/109159524.jpgpratiquent toutes les interventions digestives, en hospitalisation classique ou en hospitalisation ambulatoire.
• Au sein de l’équipe, chaque chirurgien possède une activité plus spécifique (colorectale complexe, hépato-biliaire et pancréatique, bariatrique, endocrinienne…), ce qui permet au patient de bénéficier de la meilleure prise en charge pour sa pathologie, par le ou les chirurgiens qui en ont le plus l’expérience.
• La prise en charge des cancers digestifs est l’une des activités « d'excellence » de la spécialité : elle est organisée au sein d’une  équipe médico-chirurgicale (cancérologues, gastro-entérologues, radiologues, médecins nucléaires, anatomo-pathologistes,…), médico-sociale (psychologue, assistante sociale, ERI**…) et para-médicale (infirmière stomathérapeute), qui se concertent régulièrement pour proposer la meilleure prise en charge psychologique et thérapeutique du patient (Plan de soin personnalisé) selon les recommandations (critères HAS*** et INCa****).
• L’équipe a opéré plus de 200 cancers du colon et du rectum en 2010.

*accrédités : médecins engagés dans une démarche volontaire de qualité et d’évaluation de leurs pratiques professionnelles, destinée à améliorer la qualité et la sécurité des soins, conformément à l’article D.4135-7 du Code de la santé publique. Cette accréditation est délivrée par la Haute Autorité de Santé et consultable sur le site http://www.has-sante.fr. ; **Espace de Rencontre et d’Information ; ***Haute Autorité de Santé ; ****Institut National du Cancer


Les différents organes concernés :

• l'œsophage,
• l'estomac,
• le duodénum,
• l'intestin grêle, l’appendice,
• le côlon,
• le rectum,
• vésicule et voies biliaires,
• foie,
• pancréas,
• rate,
• reins, surrénales,
• thyroïde, parathyroïdes,
• paroi abdominale (hernies, éventrations).


Les principales affections traitées sont :

- en urgence:

  •  appendicite, péritonite,
  •  perforation digestive,
  •  occlusion intestinale,
  •  hernie étranglée,
  •  hémorroïdes,
  •  abcès, kystes,
  •  hémorragies digestives.

- à froid :

  •  pathologies oeso-gastriques: tumeurs, reflux gastro-oesophagien, ulcères...
  •  pathologies colo-rectales: tumeurs, maladies inflammatoires...
  •  pathologies du foie, des voies biliaires, de la vésicule et du pancréas,
  •  pathologies de l'intestin grêle, du pancréas, de la rate,
  •  pathologies gynécologiques: tumeurs de l’ovaire, de l’utérus,
  •  pathologies de la paroi abdominale (hernies, éventrations, lipomatose…),
  •  chirurgie de l’obésité (anneaux, bypass, sleeve gastrectomie, abdominoplastie),
  •  pathologies thyroïdienne et parathyroïdiennes,
  •  tumeurs rares,
  •  pose de chambre implantable, sonde d’alimentation entérale.